Biographie PT l  1  l  2  l naissance  l album photo l  1  l  2  l ecole l 1aus l  sport91 l liscence l ineditvtt l  la galere l idee l objec2000 l butspon l texbut l meilleur1 l solitude l inedits2000 l sitecd l conclusion raid l infos dernieres l condoleance


un grand changement dans ma vie de l'enfance à l'adolescence


Enfance

en suisse

un nouveau monde
la nature/Suisse

 

Arrivée en Suisse, j' ai prit mes marques à cet environnement si calme et magnifique qu'est Lutry qu'elle changement, lac ou béton? que choisir. Je suis rentré a l'école à Lutry près du lac, je vais à la pêche, fait du bateau du sport et j'apprend à skier. Je pense souvent à ma mamie qui me manque qui était rester en France puis une année passe et elle est venue habiter un appartement dans ma maison, j'étais heureux ma grand'mère pouvait me garder quand maman travaillait. Et un jour mon frère est venu habiter avec nous il avait trois ans et là les difficultés ont recommencées avec papa, j' étais toujours réprimandé vis a vis de mon frère. Il ne supportait pas le bruit de deux gamins, il faut dire qu 'il buvait cela m'arrangait pas la vie familiale, ma mère travaillait dure comme serveuse avec des horaires et jours fériés décaler. Mon père n'était pas satisfait de son travail et cela recommence comme à Paris. Regrets et déceptions d'avoir quitter la France!
Ma mère était contente de vivre dans un pays aussi pur et magnifique que le lac et la montagne sont un éternel renouveau, pour oublier les tracats de la vie quotidienne. Deux ans se sont écoulées à la venu de mon petit frère, puis un changement vient perturber nos vies, la séparation de nos parents en mai 1972. Mon frère est reparti en France dans la famille paternel, s'étaient les conditions du divorce, si non il était placé dans une famille en Suisse, ce que ma mère m'a pas accepté.


Adolescence



Révélation

 


Nous avons déménager à Montreux avec ma mamie, nous habitions dans la Tour d'Ivoire, s'était magique le lac à perte de vue avec pour toile de fond les montagnes. Le divorce de mes parents m'avais très perturber, je ne comprenais pas, je croyais que tout était de ma faute. Je suis allé dans un internat à Morges, une école française. Ma mère m'accompagnait, le lundi matin et venait me chercher le vendredi à 16h, j'étais heureux de renterer le weed-end à Montreux, j'avais une chambre à moi, mais j'étais triste de repartir à Morges, je pleurais déjà le dimanche soir quand je préparais ma valise.
Comme je n'arrêtais pas de dire à ma mère que tous les problèmes étaient de ma faute, un dimanche elle m'a prit dans le salon avec mamie et dans la conversation elle m'a révélé, ton père n'est pas ton père?. Je lui est répondu, que je l'avais déjà dit à (père) un jour qu'il ma donné une claque sur la joux et puni des cadeaux que j'avais reçu pour mon anniversaire, ma mère ma prit dans ses bras et ma consoler, ne t'inquite pas me dit-elle nous t'aimons de tout notre coeur, plus jamais il ne posera la main sur toi, puis nous sommes allés nous promener au bord du lac pour se régénérer de ce poids difficile à admettre.
Ma vie bascula, deux ans passes au pensionnat et mon frère me manque, je m'habituais à ses nouveaux copains qui étaient là, j'avais un professeur qui m'aimait bien, mais je devais penser à ce que je voulais faire de ma vie.


Collège Montreux






Apprentissage




Premier

Travail

 

 


A 16 ans je suis rentré au collège à Montreux, je repris mes marques il fallait que je me décide d' apprendre un métier, je ne savais pas quoi faire comme tout ado, j' ai passer des tests et fait des stages d' apprentissage apparaileur sanitaire, vendeur, coiffeur, la vie étais belle à Montreux, je vivais avec ma mamie, ma mère n' étant pas souvent là, elle travaillait dans l' hôtellerie et faisait les saisons, d' hiver et été dans toute la suisse, j' allais pendant les vacances la voir, je faisais du ski et autres sports en montagne, j' ai pu visiter la suisse, je crois que j' aimais bien voyager changer de vie, ma grand 'mère était trop gentille, j'étais le roi avec elle, depuis le divorce de ma mère aucun homme me dictait ma conduite, c'était moi l' homme de la famille et j'étais fier, mais parfois désorienter sur la vie d' un homme.

L'apprentissage était compliqué et j' avoue que je ne pensais pas aux études, trois années ont passé à étudier tant bien que mal, mais la fête était primordiale. J'ai fait quelques places d'apprentissage, apparailleur, sanitaire et couvreur, trop difficile, coiffeur, et vendeur

Puis à dix neuf ans, je voulais vivre seul, prendre un appartement, mais il fallait que j'assume ma vie si je quittais le domicile familial.
J'ai postuler pour un emploi de vendeur dans un grand magasin à Lausanne sans prévenir ma mère. Je suis tombé malade a faire trop la fête et mauvaises fréquentations, je suis rentré à l' hôpital pour une appendicite aiguë, avec un mois de convalescence.
Pour combler le tout je recevais un courrier du magasin ou j' avais fait une offre d' emploi et qui me disait que j' étais engagé pour le 3 avril, cela fait trois jour que je suis opéré?...J' étais triste et à la fois content d' avoir fait cette démarche seul, j'étais dans l'imposibilité d' honorer ce contrat de travail qui était le premier dans le domaine de la vie d' un homme. Alors ma mère a téléphoner et envoyer un certificat médical de l' hôpital, deux jours passent, je pleurais sur mon lit d' hôpital j' avais mal, ma mère arrive et me tend une lettre venant du magasin, je n' osais pas l' ouvrir la peur d'un refus de m' attendre un mois. Courage me dit-elle!. J'ai explosé de joie, je n'avais plus mal. J'étais engagé pour le 2 mai en précisant qu'il m'attendait avec grand plaisir dans un mois et me souhaitant bon rétablissement. Quel réconfort ! je me sentais grand et fier.